Discriminations et sécurité sur internet : ateliers ludiques pour adolescents

Discriminations et sécurité sur internet : ateliers ludiques pour adolescents

Posted on 06 mai by

En novembre et décembre 2015, POUR LA SOLIDARITÉ  – PLS a réuni des jeunes membres de Matissa asbl et de la Maison des Jeunes de Forest (Bruxelles) dans le cadre de trois ateliers de lutte contre les discriminations en ligne. Dans la lignée du projet ICUD, l’objectif était de travailler sur une utilisation plus sécurisée des réseaux sociaux, mais aussi sur les préjugés véhiculés sur la toile.

Le nombre d’utilisateurs sur les réseaux sociaux augmente constamment et la majorité d’entre-eux sont des jeunes[1]. Dans le cadre de sa lutte contre les discriminations, PLS a choisi de travailler avec des adolescents âgés de 12 à 20 ans, avec pour angle d’approche les préjugés véhiculés sur la toile, que ce soit de manière ouverte ou latente. Les menaces terroristes, qui ont monopolisé la Une des journaux les semaines précédant les ateliers, n’ont pas épargné les réseaux sociaux. Ces réunions de sensibilisation ont donc eu lieu dans un contexte où les jeunes présents ne pouvaient ignorer les messages et commentaires discriminatoires auxquels ils ont pu être confrontés en ligne.
Les outils développés dans le cadre d’ICUD ont effectivement pu être mis à profit par PLS, ainsi que par les animateurs accompagnant les jeunes.

Développer l’esprit critique des jeunes

Les fonctions de « partage », qui permettent d’exprimer sa propre appréciation d’un contenu en quelques clics, existent sur la majorité des réseaux sociaux. Beaucoup utilisent quotidiennement ces facilités sans toujours y réfléchir. Dès lors, un message peut facilement faire le tour des utilisateurs d’un pays très rapidement. Nous avons donc demandé aux jeunes participants d’argumenter leur jugement face à une image ou à un commentaire donnés. Le but était de les encourager à réfléchir au contenu d’un message avant d’utiliser les fonctions “partager” et “j’aime”. Par la discussion, les jeunes ont fait preuve d’une certaine pensée critique et d’une ouverture au débat entre eux, ainsi qu’avec les adultes présents.

Pour une utilisation sécurisée des réseaux sociaux

Dans un deuxième temps, le cyberharcèlement et la sécurisation de comptes sur internet ont été abordés. Nous avons constaté un manque de formation à une utilisation sécurisée des réseaux sociaux face aux nombre croissant de jeunes utilisateurs. Beaucoup d’entres eux n’ont pas conscience du danger que peut représenter l’ajout d’un-e parfait-e inconnu-e dans sa liste de contacts ou la transparence de leurs profils publics. Ainsi, PLS souhaitait leur faire prendre conscience des potentiels dangers des réseaux sociaux et d’indiquer aux jeunes différentes mesures de sécurité à respecter.
Weblink : http://www.participation-citoyenne.eu/fr/news/discriminations-et-securite-sur-internet-ateliers-ludiques-pour-adolescents


Ces ateliers ont été réalisés grâce au soutien de la Commission communautaire française (COCOF).



[1] D’après le baromètre Global Web Index, 52% des utilisateurs de Facebook ont entre 16 et 34 ans et la moyenne d’âge des utilisateurs dans le monde s’élève à 22 ans. Voir : Blog du Modérateur, article du 14 mai 2014 : http://bit.ly/1jGmYXY (consulté le 30 novembre 2015)

0 Commentaires fermés 206 06 mai, 2016 Non classifié(e) mai 6, 2016